La voie médecine

L'histoire de comment j'en suis arrivée là!

En 2017, j'entreprenais un voyage qui allait changer ma façon de vivre ma vie.  J'ai ressenti l'appel d'entreprendre une formation en respiration consciente et d'ainsi, reconnecter avec la partie de moi-même qui était "plus qu'une mère!"

Pour respirer, j'ai respiré...et c'est lors d'une de ces séances que ma connexion au chamanisme et aux premières nations s'est manifestée avec beaucoup d'intensité. Je le voyais, je le sentais, j'avais le feeling de retrouver une soeur si longtemps oubliée...

Ma première rencontre avec la terre autochtone s'est faite en Arizona. Je me suis permis une semaine de vacances seule, un tête à tête avec moi-même. À Sedona, j'ai beaucoup marché et observé. Je me suis initiée au cercle médecine, j'ai honorée la pleine lune  lors d'une cérémonie sur les rochers rouges. J'ai exploré, j'ai partagé, j'ai découvert un autre côté de mon être qui souhaitait émerger.

De retour à la maison, il était évident pour moi que je souhaitais m'engager d'avantage sur cette voie. J’ai fait plusieurs recherches sur le web. J’ai finalement trouvé une personne qui wow! habitait près de chez-moi et dont l’horaire d’enseignement me convenait parfaitement. Je me questionnais sur l’authenticité des enseignements, mais les ateliers proposés semblaient fort intéressants. J’ai entamé ma démarche d’inscription. Je devais écrire une lettre de motivation, ce que je fis d’une traite. Une longue et belle lettre qui, quelques jours plus tard, est disparue…Lorsque j’ai voulu imprimer le formulaire d’inscription, mon imprimante a rendu l'âme. J'ai demandé à mon conjoint s'il pouvait me l'imprimer à son boulot, mais jour après jour...rien!  Il oubliait toujours ma demande.

Entre temps, une très bonne amie m'avait remis la carte d'affaire d'une femme-médecine traditionnelle Mi'qmac me disant qu'elle souhaitait éventuellement  être initiée à l'approche chamanique par cette dame. J'ai regardé longuement la carte qui trainait dans mon salon depuis quelques semaines.  je voyais bien que ma démarche initiale n'avançait pas.  Et si le chemin à emprunter en était un autre...?  Je me devais d'explorer la possibilité. J'ai téléphoné à la femme-médecine en question qui, après une longue conversation, m'a invitée à aller la rencontrer. Lorsque j'ai raccroché, j'ai senti que si je répondais à l'appel, ma vie allait possiblement basculer.

Je peux maintenant dire que cette décision fût un point d'impact majeur dans ma vie. Ma candidature à recevoir les enseignements traditionnels du Clan du Papillon Monarque a été acceptée.  J'avais besoin d'un peu de temps, afin de boucler certains projets et d'entreprendre une telle quête.  J'ai donc attendu un bon moment avant de faire suite.  Un beau matin du mois d'août, un papillon Monarque est venu virevolter autour de mois.  Il est revenu tous les jours pendant une semaine.  Ce fût mon signal qu'il était temps d'embarquer sur la voie médecine.  Tout naturellement, une place venait de se libérer pour un nouvel élève. Le reste s'est enchainé.

J'ai beaucoup de gratitude pour les enseignements reçus.  Mme Gerrior est une femme exceptionnelle qui a généreusement choisi, avec l'accord de son clan, de partager le savoir de son peuple auprès de certains individus.  Fidèle à la tradition orale, elle m'a partagé ses connaissances lors de rencontres individuelles m'initiant au chamanisme traditionnel et aux soins de guérison traditionnels des autochtones d'Amérique du Nord .

Dix lunes plus tard... Mes rites de passage et d'adoption au sein de la loge terminés, C'est avec beaucoup de gratitude et de respect que je deviens l'une des gardiennes d'un code moral et spirituel d'une longue lignée d'hommes et de femmes médecines.

En prenant ma place au sein de la loge médecine Esgigeoag, je souhaite honorer la voie médecine et les ancêtres ayant précédé mes pas. Pour moi, le voyage ne fait que commencer...

Au plaisir de vous accueillir dans cet univers riche et sacré,

Ôtemai

Hélène

Mme Michelle Gerrior, femme médecine traditionnelle

Gardienne de la Loge du Grand Conseil Esgigeoag, Canada

Gardienne du Clan médecine du Papillon Monarque

Descendante de 3 lignées autochtones du Canada, Mi’qmac et Algonquin

Auteure de nombreux enseignements traditionnels protégés

Intervenante psycho-sociale (Université du Québec à Montréal) 1998

Pionnière dans son domaine depuis 1999, elle sensibilise la santé au naturelle. Ses enseignements sont issus d’une lignée maternelle Mi'qmac de plusieurs générations. Gardienne de ce savoir-faire, elle le partage passionnément avec ceux qui ont intérêts à parfaire leurs connaissances dans leur domaine respectif.

Pour en savoir d'avantage :

michellegerriorfemmemedecine.com

femme,medecine.adoption

Rite d'adoption dans la loge Esgigeoag
Grand rassemblement, été 2019